AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Legends of dark knight
nous vous invitons à venir voter sur les
TOP-SITES
n'hésitez pas à remonter ce sujet
pour apporter un peu de sang neuf et de nouveaux fous.

Partagez|

blythe ✣ twisted fictions, sick addictions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 12:38



blythe sneasel meade

“ in the madness of the storm, i'm the one to carry on. i don't need no medicine.
you know i'm here

NOM Ҩ meade PRÉNOMS Ҩ blythe sneasel SURNOM(S) Ҩ je n'en ai pas, mon prénom est suffisamment court à mon gout. ÂGE Ҩ vingt-six ans. DATE DE NAISSANCE Ҩ dix-huit mars. LIEU DE NAISSANCE Ҩ gotham. CAPACITÉS Ҩ elle trouve toujours une solution, même pour les situations extrêmes, bien utile dans son job ou dans la vie en général. STATUT CIVIL Ҩ célibataire. ACTIVITÉ Ҩ spécialiste en relations publiques pour la multinationale de son père. CARACTÈRE Ҩ enthousiaste ♦ perverse ♦ éhontée ♦ séduisante ♦ masochiste ♦ possessive ♦ créative ♦ déterminée ♦ joueuse ♦ mauvaise perdante ♦ intelligente. SECRET(S) Ҩ le fait qu'elle ne soit pas la "sainte" qu'elle prétend être devant son père, ça compte ? Sinon, elle n'a rien de bien méchant à cacher... SIGNE PARTICULIER Ҩ rien qu'une aile d'ange tatouée derrière l'oreille gauche. GROUPE Ҩ beautiful humans.
if we exchanged the roles.

Très peu de personnes connaissent son deuxième prénom – Sneasel – sachant que c’était aussi le prénom de sa mère, morte quand Blythe avait douze ans. Quand quelqu’un l’interpelle avec ce nom-là, elle s’énerve assez vite. ○ On pourrait croire que dans la famille Meade, tout le monde s’entend bien, seulement Blythe est en perpétuel conflit avec son frère. Il est non seulement jaloux de la place qu’elle a eu dans la société de leur père, mais ce qui l’énerve encore plus, c’est que tout le monde croit vraiment que Blythe est blanche comme neige. ○ En effet, si elle peut être une réelle dingue en présence de certaines personnes, à son travail et face à son père, elle change du tout au tout. Bah oui, faudrait pas qu’elle se fasse piquer sa place. Si seulement son père la connaissait vraiment, il saurait que Blythe n’est pas vraiment la fille sage qu’il pense qu’elle est. ○ D’ailleurs, à plusieurs reprises, Monsieur Meade a présenté des jeunes hommes à sa fille. C’est sans compter sur Blythe qui sait comment effrayer les mecs qu’elle n’apprécie pas et eux, elle ne les apprécie absolument pas. ○ En réalité, Blythe peut être une vraie garce. La première personne qui lui fera une crasse le regrettera amèrement. Et si elle décide de coucher avec un mec qui a une petite-amie, elle le fera. ○ Disons qu’elle n’a pas vraiment la même conception des valeurs que les autres. Ce qu’on appelle tricherie, elle appelle ça savoir jouer. Ce qu’on appelle vengeance, elle appelle ça un retour normal de situation, etc. ○ Elle adore toutes les choses éventuellement néfastes pour elle, elle n’a pas peur d’avoir mal, dans tous les sens du terme et ça se voit. Au contraire, avoir mal, ça la fait se sentir d’autant plus vivante et ça lui donne du… challenge. ○ Il y en a certains qui disent que Blythe est une connasse... et ils n'ont pas tort. ○ Elle a un talent inné pour le dessin, mais bon, elle ne l’exploite pas vraiment. Disons que c’est juste un léger passe-temps. ○ S’éloigner de son téléphone ? Pas moyen. ○ Elle ne connait pas la demi-mesure, quand elle fait quelque chose, elle le fait à fond, point barre. ○ Blythe a tendance à être en perpétuel compétition avec certaines personnes, de quelques manières que ça soit. ○ Elle n'aime pas perdre, alors elle aura toujours tendance à en remettre une couche pour gagner, parfois, ça n'en finit jamais suivant la personne en face. ○ Faut-il préciser que les gens qui tentent de prendre sa place dans l’entreprise de son père finissent chômeur ou cela était déjà évident ? ○ Blythe arrive à penser très rapidement, grâce à cela, elle arrive à trouver des solutions très facilement. Quand elle cherche des idées dans son métier, ça l’aide grandement. Disons que ça lui fait un atout supplémentaire. ○ Est-il vraiment nécessaire d'ajouter qu’elle connait ses atouts – physiques ou mentaux – et qu’elle sait pleinement s’en servir à son avantage ? ○ Pour en revenir à sa relation avec son frère, ils se détestent donc et ne se privent pas de le montrer. Du coup, à la moindre occasion qu’ils trouvent de s’en foutre plein la face, ils n’hésitent pas. Surement une façon comme une autre de se donner réciproquement de l’attention. ○ Elle ment très bien et elle sait toujours si elle doit, oui ou non, dire la vérité à tel ou tel moment. ○ Elle a parfois l'air d'être une fille impulsive, mais ce n'est pas le cas. Elle arrive très bien à contrôler ses réactions, sauf à certains moments critiques où trop d'émotions la percutent.
you give love a bad name

PSEUDO/PRÉNOM Ҩ REMEMBERhope. CONNEXION Ҩ 6/7. OU AS-DÉCOUVERT LE FORUM Ҩ le darwin qui m'en a parlé. CODE DU RÈGLEMENT Ҩ 26, Blythe, LODK. UNE SUGGESTION ? UN AVIS ?Ҩ votre forum est canon, j'ai rien à redire dessus. rien que le principe de batman, c'est géant. c'est le premier du genre que je vois. UN DERNIER MOT Ҩ écrire ici.
Code:
[size=11][b]GEMMA ARTERTON[/b] ☞ [i]blythe meade[/i][/size]


Dernière édition par Blythe Meade le Dim 4 Mar - 1:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 12:38

the story of my life.

J’ouvre la porte de la villa familiale, me dirigeant rapidement vers le salon à la recherche de mon père. Visiblement pas là, tant pis. Je vais donc dans la cuisine, attrapant une pomme avant de m’asseoir sur un meuble pour commencer à manger en attendant. « Tu m’as pris ma place. » Que j’entends dire, alors que Blake apparait devant moi. Oh, je vais encore devoir me farcir son discours de grande victime de la société, génial. Après tout, ça ne sera que la troisième fois en un mois. Il fait une fixette sur le poste que mon père m’a donné – parce que je suis largement plus qualifiée que Blake pour l’occuper – et a décidé de me faire des crises de jalousie à chaque fois. Ça en devient limite lassant à force. « Face à l’immaturité dont t’es capable de faire preuve, c’est clair qu’il valait mieux qu’il me donne le job à moi. » Que je lui réponds, calmement en le regardant dans les yeux avec un sourire au bout des lèvres. J’arrive pas à comprendre pourquoi il ne veut pas se faire à l’idée qu’en réalité, je suis plus douée que lui. Et au vu du caractère qu’il a, ça me semblait évident que mon père me choisirait moi. Enfin, ça, c’est seulement parce qu’il ne voit que ce que je lui montre. « T’es vraiment une salope, Sneasel. En plus de ça, tu sais très bien que je suis largement moins pire que toi. » J’éclate de rire face à la remarque qu’il vient de me faire, affichant une mine faussement outrée. Je le regarde avec attention, penchant la tête sur le côté. C’est vraiment tout ce qu’il a trouvé pour me blesser ? Toucher ? Eh bien, ça n’a pas marché. Même s’il sait très bien que je ne supporte définitivement pas qu’on m’appelle par mon deuxième prénom, ça ne me fait rien, pas là. Je lâche un léger soupir, descendant du meuble de façon à m’approcher de lui. « Blake, j’ai beau être une salope comme tu le dis si bien, au moins, je ne suis pas stupide. Par contre, toi, t’es complètement abruti. Est-ce que je dois te rappeler que papa était obligé de donner de l’argent à l’université pour qu’ils te gardent ? Ouch. Je suis meilleure que toi, Blake, dans tout ce que tu peux entreprendre. Ah, oui, non pas la médiocrité, là, tu restes imbattable. » Que je finis par lui dire, alors que son regard vire à la haine. Oh, touché. Je sais même pas pourquoi il a décidé de m’en vouloir autant et même s’il n’est pas vraiment stupide, s’il arrêtait d’utiliser ce ton-là avec moi, tout le temps, peut-être que j’arrêterais de lui répondre aussi facilement avec tant de méchanceté, mais il ne veut pas arrêter, alors je suppose qu’on continuera comme ça pendant encore un bon bout de temps, ce n’est pas moi que ça va déranger. Il pense que parce que mon père m’a filé la place, ça fait de moi la "favorite", mais ce n’est pas le cas, ça ne l’a jamais été, ça ne sera jamais le cas. « Tu sais parfaitement que je suis moins con que ça. Ou alors, tu me le dis simplement parce que je ne cache pas ma personnalité ? Ça fait certainement de moi un idiot, mais au moins, j’ai pas besoin de prétendre quoi que ce soit. Le truc, Blythe, c’est que si papa savait exactement tous les trucs qui se trament dans ta tête, tu serais déjà virée. Et aussi toutes les conneries que t’as su si bien dissimuler, mais ça, je suppose que tu vas le nier et que tu vas me dire que t’es une grande sainte qui n’a jamais, ô grand jamais rien fait de mal. » Il me fixe, guettant une quelconque réaction de ma part, mon sourire s’élargit et je me contente juste de lui rendre son regard pendant quelques secondes, le défiant clairement. La façon que j’ai de montrer une façade devant mon père, ça a toujours été son seul et unique argument contre moi. Parce que lui, c’est un héro, il montre sa vraie personnalité – il devrait s’abstenir d’ailleurs, ça ne serait pas plus mal – et il pense qu’il devrait recevoir une médaille pour ça. Si je devais recevoir une médaille pour toutes mes bonnes actions, j’en aurais une collection. Des médailles en toc, évidemment. « Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis une sainte, parce que… ce n’est pas le cas. Par contre, pour ma personnalité, disons que ma façon d’être avec papa n’est pas la même qu’avec les autres, parce que justement, c’est mon père ? Qu’est-ce que tu dis de ça ? Maintenant, Blake, je vais devoir te quitter, j’ai un métier, moi. Et non loin de moi l’idée que cette conversation est fortement inintéressante, mais c’est le cas. Allez, je te laisse, amuse-toi bien. Au pire, si tu te sens trop seul et inutile, tu peux toujours appeler des putes pour te remonter le moral. Après tout, c’est la seule chose que tu puisses vraiment faire. » Que je lui réponds, débitant les mots doucement histoire qu’ils aient tous le temps d’entrer dans sa petite tête. Je lui touche l’épaule avant de partir du salon pour quitter la maison. Je suppose que ce sera la même chose la prochaine fois…

« Blythe ! Faut que je te raconte, réveille-toi ! » Que j’entends alors que je sens de l’air froid pénétrer dans ma chambre, jusqu’à moi, surement que ça émane de la fenêtre que l’autre vient d’ouvrir. Je m’enfonce un peu plus dans mes couvertures, certaine que ce qu’elle a à me dire peut largement attendre que je termine ma nuit. J’attrape quand même mon téléphone pour vérifier que j’ai pas reçu d’sms. Non, bon, alors je peux me rendormir. Puis c’est surement pour me raconter sa fin de soirée, puisqu’elle est rentrée avec un mec dont je n’ai pas pu voir le visage. Enfin, ce n’était pas vraiment la chose la plus intéressante de la soirée à mes yeux, alors je ne m’en suis pas vraiment préoccupée. Ce qui a le plus récolté mon attention, c’est Reinhardt. Pourtant, je ne l’ai pas approché à un seul moment, non. J’ai juste dansé avec un tas de mecs différents devant sa gueule, en collé/serré évidemment. On s’envoyait des sms et je ne sais même pas comment on en est venus à s’envoyer des sms comme ça. J’ai pas exactement compris d’où c’est venu. Je sais juste que c’est arrivé et que j’peux juste plus m’en passer. « T’as vu le mec assis au bar, Reinhardt me semble que c’était son nom de famille, le beau mec là. Bah c’était avec lui que j’étais quand je suis rentrée. » Je me redresse brusquement. Quel enculé. Je me mords l’intérieur de la joue, levant la tête vers elle. Je sais parfaitement qu’il l’a fait exprès, juste pour me provoquer. Putain, avec tous les sms qu’on s’est envoyés, je sais exactement tous les trucs qu’il a pu lui faire cette nuit et ça me tue qu’elle ait pu en profiter. Je contrôle quand même mon regard pour ne rien afficher de spécial. Je tourne la tête vers mon téléphone pendant quelques secondes, mordant l’intérieur de ma joue d’autant plus fort. Je reporte mon attention vers la fille qui me sert de meilleure amie, mais dont je viens de commencer de douter. Enfin, je ne lui ai rien dit sur ce qui se trame à la moindre occasion que je trouve avec Darwin. S’envoyer des sms, c’est simple et généralement ça fait pas un grand effet, mais putain, avec lui, c’est pas la même chose. Les sms qu’on s’envoie sont le genre qui rendrait une mémé sénile. On se chauffe mutuellement comme des dingues et ça me procure des sensations dingues, pas des sentiments, juste… Je sens qu’il écrit comme s’il me le faisait vraiment, comme si mes mains passaient vraiment sur mes courbes, comme si ses lèvres se posaient vraiment sur ma peau et que nos deux corps s’emboitaient vraiment parfaitement. Alors ouais, je sais exactement ce qu’il lui a fait à elle et le savoir, ça fait juste que j’ai envie de l’égorger vive, là. « C’était… wow. Surement qu’il est dans le top 5 de mes meilleures baises. » Oh vraiment ? J’espère vraiment qu’elle en a bien profité. C’est pas que ça me gonfle réellement qu’elle ait baisé avec parce que je considère qu’il peut pas en toucher une autre, non ça je m’en tape, ce qui me fait chier, c’est que je sais que le jeu qu’on joue ne pas s’arrêter si facilement et que par conclusion, je ne le baiserai pas de sitôt. Ça, ça me fait chier. D’un côté j’ai envie de savoir ce qu’il a pu lui faire en détail, parce que je crève d’envie de savoir s’il est aussi doué une fois vraiment à l’action, mais d’un autre, je sais que ça va juste me torturer un peu plus. Enfin, apparemment, il EST bon, puisqu’elle le foutrait bien dans son top 5 qui d’ailleurs n’existe pas réellement, puisqu’elle ne se souvient plus des prénoms. De toute façon, à coup sûr, ce coup-là méritera une foutue vengeance. Histoire de lui montrer que je suis capable d’en faire autant que lui. Je sais tout simplement pas encore qui sera ma cible. « Et tu me racontes tout ça, parce que… ? » Que je finis par lui demander, sur un ton las. Finalement, je préfère tout simplement ne pas en savoir plus, parce que ça va juste me rendre encore plus dingue quand je vais lui parler. Pas dingue de lui, non, juste dingue de… je sais pas. Honnêtement, c’est de la torture. Quand je le croise, c’est encore pire, parce que ce jeu, je ne veux pas le perdre. Pourtant j’ai envie de le baiser, littéralement, à chaque fois que je le vois, à chaque foutue fois où son regard croise le mien, mais non, je me retiens. Nous sommes des êtres civilisés – ou pas, pas dans ce qu’on s’envoie en tout cas –. Je me retiens carrément de lui envoyer, là, tout de suite : raconte-moi ce que tu lui as fait, à elle. Parce qu’elle, ce ne serait pas la même chose. Bah non, elle ne saurait pas le dire comme lui saurait le faire, mais je vais attendre d’avoir pris ma revanche avant de lui envoyer quoi que ce soit. Après tout, c’est ça le jeu, non ? Se torturer par sms en se vendant – vulgairement – mutuellement du rêve, ne pas se toucher en réalité, mais se faire "du mal" en trouvant des moyens plus ou moins fourbes et moraux. Mais qu’est-ce que j’y connais, moi, à la morale ? Que dalle. « Bah je sais pas, tu lui as lancé des regards toute la soirée, je pensais que ça te ferait chier… » Bah non. Non, ça me fait pas chier. Je lui réponds avec un simple léger grognement, alors que je la vois sortir de ma chambre pour allumer la télé de mon salon. Okay, je peux donc me rendormir maintenant. Si ça se trouve, c’est cet enfoiré qui lui a demandé de me faire part de ce détail de la soirée d’hier soir. Mais non… quoi que, je sais qu’il en est capable.

C’est sans compter sur le fait que je suis partie en Europe pour les affaires de mon père, accessoirement aussi à cause de mon métier, j’ai pas pu lui envoyer des sms pendant des mois. C’est pas que ça me manquait, mais j’avais cette putain de manie de toujours checker mon téléphone. Quand j’ai appelé ma meilleure amie, elle m’a raconté ce qui se tramait à Gotham – a glissé qu’il avait une copine – et j’ai rien dit de spécial à ce sujet, parce que de toute façon, il fait ce qu’il veut, je n’étais plus en ville de toute façon. Sans ça, il aurait été incapable d’être dans une relation, parce qu’honnêtement, les choses qu’on s’envoie, ça peut limite être considéré comme de la tromperie ne serait-ce pour les choses que ça nous apportent, que ça nous procurent. Puis je suis rentrée, j’ai vu sa tête, à elle. Pas si moche, mais ça va juste entrainer une revanche, comme tout ce que fait l’un ou l’autre. Il m’a vu, je lui ai envoyé un sms en lui disant qu’elle n’était pas si pire, en lui demandant par la même occasion comment ça se passait au pieu avec elle. Parce que ouais, quand je me tape un mec inconnu, le mec sert juste pour le contact, parce qu’intérieurement, je m’imagine que c’est lui – Reinhardt –, qui me touche. Je crève tant d’envie que ça soit le cas que je ne peux pas lutter. Foutue attirante qui m’envahit quand je le croise quelque part. Et cette salope, elle va dégager et vite, parce que sa face, elle est mignonne cinq minutes, mais ça s’arrête là. Je peux pas accepter qu’elle puisse le toucher régulièrement. C’est de la possessivité, surement, un peu, mais je m’en tape de ça, je le veux, point barre. Mais je ne veux pas perdre, ce serait trop con de perdre maintenant… Alors je sais pas exactement ce que je suis censée faire, mais je sais que je ne vais pas laisser ça comme ça, ce serait trop simple. Je vais me venger, lui foutre dans la gueule et reprendre ce qu’on a arrêté quand je suis partie ; notre façon de se torturer en se teasant comme deux connards têtus insatisfaits par téléphone interposé.


Dernière édition par Blythe Meade le Dim 4 Mar - 1:27, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
lee ☞ If You're Just An evil bitch then Get Over It

◮ naissance : 11/05/2010
◮ meurtres commis : 631
◮ avatar : ninasexydobrev
◮ citation : le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l'iris et qui éclate quand on la touche.
◮ statut : je l'aime encore mais je ne sais pas si je suis prête à lui pardonner.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 12:42

oh ton prénom et ton pseudo, il déchire tout 55
bienvenue. bonne chance pour ta fichounette. si tu as la moindre question, nous sommes là.

_________________

    « j'aurais tellement aimé ne pas te connaître, ne pas te rencontrer, ne pas te remarquer. tout aurait été plus simple. ce désir que tu me procures lorsque nos chemins se croisent, ne serait pas aussi douloureux. cette perte totale de raison lorsqu'il s'agit de toi ne serait pas aussi terrifiante. cet amour que tu provoques en moi ne serait pas aussi dévastateur. je t'aime, à tort, mais je t'aime malgré tout. et cet amour ne cesse de s'amplifier. je t'aime, et c'est bien la pire de mes souffrances. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 12:42

merci beaucoup, j'ai mis pratiquement trois quarts d'heure pour me décider sur le prénom alors contente que tu l'apprécies :35:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 29/02/2012
◮ meurtres commis : 286
◮ avatar : ian-fuckyeah-somerhalder
◮ citation : t'es comme le lundi, tu fais chier.
◮ statut : c'est compliqué...

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 12:51

gosh ton pseudo :coeur: au moins maintenant, j'sais que je suis pas le seul à mettre trois heures à choisir un prénom mdr ! bref, bienvenue & bonne chance pour ta fiche ^^ comme Lennon l'a mentionné, si tu as des questions n'hésite pas 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 13:26

merci beaucoup à toi aussi ! :35:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 14:43

Bienvenueeeeeeeeeeee :35:
Bonne chance pour ta fichette miss 27 53
Revenir en haut Aller en bas

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 15:20

Batman 53 merci :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 322
◮ avatar : Evan Peters
◮ citation : Le Phoenix renait toujours de ses cendres
◮ statut : Amoureux de la belle Oksana

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 17:24

Bienvenue parmi nous :)

_________________
Skylar Nikolaï Hawkesϟ « LE PHOENIX RENAIT TOUJOURS DE SES CENDRES » Don’t make me sad, don’t make me cry, Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, Keep making me laugh, Let’s go get high, The road is long, we carry on, Try to have fun in the meantime, Come on take a walk on the wild side, Let me kiss you hard in the pouring rain, You like your girls insane, Choose your last words, this is the last time, Cause you and I, we were born to die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 40
◮ avatar : Gemma Arterton
◮ citation : And I cause so much trouble. And you're trying to keep all your fantaisies away, but you can't make it all the way.
◮ statut : Célibataire.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Jeu 1 Mar - 18:14

merci beaucoup :35:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
lee ☞ If You're Just An evil bitch then Get Over It

◮ naissance : 11/05/2010
◮ meurtres commis : 631
◮ avatar : ninasexydobrev
◮ citation : le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l'iris et qui éclate quand on la touche.
◮ statut : je l'aime encore mais je ne sais pas si je suis prête à lui pardonner.

MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions. Dim 4 Mar - 10:00

ton personnage est complètement démens, j'adooore. je te valide avec joie.
bon jeu parmi nous.

_________________

    « j'aurais tellement aimé ne pas te connaître, ne pas te rencontrer, ne pas te remarquer. tout aurait été plus simple. ce désir que tu me procures lorsque nos chemins se croisent, ne serait pas aussi douloureux. cette perte totale de raison lorsqu'il s'agit de toi ne serait pas aussi terrifiante. cet amour que tu provoques en moi ne serait pas aussi dévastateur. je t'aime, à tort, mais je t'aime malgré tout. et cet amour ne cesse de s'amplifier. je t'aime, et c'est bien la pire de mes souffrances. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: blythe ✣ twisted fictions, sick addictions.

Revenir en haut Aller en bas

blythe ✣ twisted fictions, sick addictions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGENDS OF DARK KNIGHT :: que l'aventure commence... :: Return to nature :: bienvenue à Gotham-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit