AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Legends of dark knight
nous vous invitons à venir voter sur les
TOP-SITES
n'hésitez pas à remonter ce sujet
pour apporter un peu de sang neuf et de nouveaux fous.

Partagez|

(Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

◮ naissance : 02/03/2012
◮ meurtres commis : 222
◮ avatar : Heath Ledger
◮ citation : « Why so serious ? »
◮ statut : Harley ? ... Maybe.

MessageSujet: (Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! » Ven 23 Mar - 19:27


« Burn, baby, burn ! »

Un long manteau violet trainait sur le dossier d’une chaise, c’était étrange, car son propriétaire ne s’en séparait que rarement. Ce dernier s’était posé plus loin, sous la lumière vive d’une lampe de travail, il s’activait à la tâche en jetant parfois de rapides coups d’œil sur le plan à ses côtés. Les coudes sur une table de bois très massive, Joker portait un masque devant la bouche comme celui des infirmières. Sous ce mince masque de papier, il avait tendance à se mordiller la langue ou à simplement la passer sur ses lèvres sans s’en rendre compte. Une vielle manie qui ne voulait pas partir. Sur ses tempes apparaissaient des gouttes de sueur, preuve du grand effort de concentration mis en œuvre. Malheureusement, la sueur faisait également couler son maquillage, lui donnant un aspect encore plus délirant…

L’endroit était dans un désordre épouvantable. Des morceaux de ferrailles gisaient partout, la poussière était omniprésente et une forte odeur de désinfectant régnait dans l’air. Situé dans le sous-sol d’un ancien laboratoire abandonné, l’établie du Joker n’était pas ce qu’il y avait de plus charmant en somme. Mais bon, le criminel était depuis longtemps habituer à ce genre de petit désagrément, après tout, il ne fallait pas s’attendre à pouvoir construire des bombes à la vue de tous…


Un fil rouge, un fil bleu, un fil jaune, un fil noir, un fil mauve, etc. Que de si belles couleurs pour rendre le Joker joyeux ! Ils s’entrecroisaient, se mêlaient, se contorsionnaient de façon si complexe que même le meilleur des experts aurait du mal à savoir lequel déclencherait quoi. Les mains du criminel travaillent vite. Elles tassent les boulons et en installent d’autres. Elles insèrent des rouages en fer et des fils électriques multicolores. Elles attrapent une pince et s’amusent à brancher la minuterie avec une certaine délicatesse. Oh, mais voilà que les mains gantées tremblent ! C’est qu’elles passent au moment le plus excitant de l’opération !
Il se leva brutalement de sa chaise, comme piqué par on ne sait quel insecte et se dirige vers un grand réfrigérateur. Au passage, il enfile une énorme paire de gants en caoutchouc et se met à siffloter gaiement. Il a presque envie de faire quelques pas de danse.


Dans ce grand frigo, il prend un énorme cylindre de métal à l’aspect louche sur lequel on voyait clairement le mot ‘’Toxic’’ écrit en grosses lettres. À l’aide d’un code à 8 chiffres, le cylindre se déverrouilla et s’ouvrit. Une mince fumée blanche s’échappa du contenant et Joker pris l’élément radioactif qui y trônait. En ricanant, le criminel alla ajouter ce petit bijou à sa bombe.
Celle-ci ferait bien plus qu’exploser…


- Et voilà ma beauté ! Je sens que tu vas en chauffer plus d’un…

Il ne tenait plus en place, enchanté comme un gamin le soir de Noël. Où ce joli paquet d’explosif allait se retrouver cette fois ? Il n’en savait trop rien puisque, évidemment, fabriquer des bombes était souvent plus un loisir qu’un réel préparatif pour ses plans machiavéliques. Le musée ? Non, non, il risquerait d’abimer un éventuel butin. Une centrale hydraulique, chimique, électrique… Que de choix ! Mais plus il réfléchissait et plus le génie criminelle se disait qu’il devrait garder cette beauté pour un évènement spécial…
Oui, mais quoi ?


Le criminel prit le détonateur préalablement fabriqué et le mis dans un coffre-fort à proximité. Joker retira ses gants de caoutchouc ainsi que son masque de papier et attrapa son manteau violet. Peut-être qu’une promenade en ville lui donnerait des idées… Il sorti du sous-sol du laboratoire qu’il referma à double tour et grâce à un mot de passe, il rendit l’accès à sa chérie très limité. Et encore, il fallait savoir où se situait le laboratoire. Parcourant plusieurs dédales de couloirs, le Joker sorti à la lumière du jour. Il plissa les yeux, aveuglé par la lumière.

- Ah, c’est déjà l’après-midi…

Cela devait bien faire quelques jours qu’il s’était enfermé dans cette cave. Le clown perdait souvent la notion du temps, non en fait, elle lui était surtout inutile et très ennuyante. Des images de feux d’artifice plein la tête, Joker se mis à marcher au travers des ruelles sombres d’East End. Ici, personne n’osait venir l’embêter et les rares passants qui ne travaillaient pas déjà pour lui, se contentait de baiser la tête et d’éviter son regard de cinglé. Il se mis à siffloter et sorti une pomme ainsi qu’un petit couteau de chasse de sa poche. Se coupant grossièrement quelques morceaux du fruit, Joker dégusta son premier repas de la journée avec bonne humeur. Tout à coup, le criminel arrêta de marcher et regarda vers le ciel.

- Tient, tient, ça sent la fumée…

Suivant la colonne de boucane grisse qui s’élevait vers le ciel, le criminel se dirigea vers la source du grabuge. Certaines personnes passaient près de lui en courant dans le sens opposé et l’air commençait peu à peu à se réchauffer. Lui souriait déjà et choisit de rester à distance. Il s’appuya nonchalamment sur un mur et fini de manger son fruit. Il attendait et se régalait du spectacle qui s’offrait à lui, mais surtout, il cherchait des yeux ce qui avait causé tout cela.
Dans l’air, les cendres volaient et on pouvait entendre le rire sinistre d’un spectateur réjouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 01/03/2012
◮ meurtres commis : 322
◮ avatar : Evan Peters
◮ citation : Le Phoenix renait toujours de ses cendres
◮ statut : Amoureux de la belle Oksana

MessageSujet: Re: (Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! » Sam 7 Avr - 3:05

East End, fin d’après-midi;

Un sourire aux lèvres et mon briquet en main, je me dirigeai vers les quartiers de la East End. C’était le quartier le plus chaud de la ville où on y retrouvait prostitution et banditisme sans modération. Je n’aimais pas particulièrement cet endroit, puisque j’avais en horreur les gens qui s’y trouvaient. Ils me rappelaient sans cesse les gens qui avaient tué froidement mes parents. Je les écraserais tous autant qu’ils sont si j’en avais l’occasion… Mais en fait, je l’avais. Je pouvais les faire rôtir si je voulais… Mais je ne pouvais pas, pas tout de suite, pas avec autant de gens autour, non? Ah, peut-être?

Mais bon… Bref, je n’avais pas réellement de plan de prévue, juste m’amuser. Cependant, cet amusement n’était que pour moi, puisque ce que j’allais faire subir aux autres n’y ressemblait pas le moins du monde. Quelques humeurs changeantes plus tard, j’arrivai tout près d’une bâtisse. Un homme dans la cinquantaine maltraitait une prostituée dans un coin. En me voyant, elle cria à l’aide. Peut-être pensait-elle que j’allais l’aider? Pendant quelques instants, elle le crut dur comme fer, lorsque je m’approchai d’eux. Mais j’eus un air étrange, tandis que je faisais sortir le feu de mon briquet. Les flammes s’élevèrent dans les airs et vinrent danser autour de nous.

« Quoi? Qu’est-ce que tu vas faire? Me lancer des boules de feu? »
me cria l’homme, visiblement, apeuré. J’eus un sourire mesquin tandis que les flammes se transformèrent en couteau de feu. « Des boules de feu? Non, ce n’est pas assez original… Mais des poignards, oui! » dis-je en les projetant sur l’homme. Ce dernier hurla de douleur tandis qu’il se consumait dans un odeur de chaire brûlée. La prostituée hurla de frayeur, mais aussi de reconnaissance. Elle se jeta à mes pieds en me disant « Merci! Merci » Mais à quoi bon me remercier après ce que je lui ferais subir? Quelques instants plus tard, elle brûlait sur le sol à son tour.

Je réalisai finalement que je n’avais pas mis mon masque, ce que je fis tout de suite. Hum… pas assez satisfaisant. Au loin, j’entendais les sirènes de police. « Hum… ça risque d’être intéressant… » dis-je en rigolant. Ça allait peut-être me donner un défi. Enfin!

« On ne bouge plus! Les mains en l’air » me dit un agent quelques instants plus tard. Le feu ne dansait plus dans les airs, puisque j’avais quelques sources sur le sol à ma disposition.

« Je ne bouge pas. Toi, tu bouges par contre. Ce n’est pas juste. On dirait un serpent…. » murmurais-je. « Qu’est-ce que tu racontes? Il n’y a pas de ….AHHHHHHHHH » hurla le policier. Merveilleux!

Mais soudain, dans la fumée, je remarquai un clown qui regardait la scène avec enthousiasme. Je souris. C’était le Joker.

_________________
Skylar Nikolaï Hawkesϟ « LE PHOENIX RENAIT TOUJOURS DE SES CENDRES » Don’t make me sad, don’t make me cry, Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don’t know why, Keep making me laugh, Let’s go get high, The road is long, we carry on, Try to have fun in the meantime, Come on take a walk on the wild side, Let me kiss you hard in the pouring rain, You like your girls insane, Choose your last words, this is the last time, Cause you and I, we were born to die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 02/03/2012
◮ meurtres commis : 222
◮ avatar : Heath Ledger
◮ citation : « Why so serious ? »
◮ statut : Harley ? ... Maybe.

MessageSujet: Re: (Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! » Jeu 19 Avr - 23:25

Nonchalamment, Joker lança le reste du fruit par-dessus son épaule et rangea son couteau. Ça y est, il l’avait aperçu. Ne voyant aucun signe d’agressivité dirigé contre lui, Joker s’éloigna de son perchoir. Il s’approcha du jeune homme calmement et enjamba les cadavres roussis comme si cela était la chose la plus naturelle du monde. Il ricanait encore, mais plus de façon aussi hystérique. Une forte odeur de chair brulée flottait dans l’air, mais cela ne l’écœurait pas. Il avait déjà vu pire. Soudain, il se mit à applaudir.

« - Joli spectacle gamin ! Bravo ! »

Joker pris la peine de détailler le jeune homme, histoire de ne plus jamais oublier son visage. L’inconnu n’avait pas l’air d’une brute et pourtant, cela ne voulait pas dire qu’il n’était pas dangereux… Le criminel passa sa langue sur ses lèvres souriantes et replaça une mèche de ses cheveux verdâtre derrière son oreille. Inutile de se présenter bien sûr, du moins, pour sa part. Il repensa à tous ses rapports fait par ses hommes de main faisant mention d’incendies inexpliqués. Peut-être venait-il de trouver ce combustible mystère qui rongeait Gotham depuis quelques temps ? Possible, mais incertain. Le jeune individu semblait pouvoir maitriser le feu et pourtant, ce pouvait tout aussi bien n’être que des effets spéciaux. Mais qu’importe, le résultat restaient très radical. Les tas de cendre sur le sol le prouvait très bien. Bref, tout ceci était…

«… Très intéressant. Oui, très intéressant. », pensa-t-il à haute voix.

Le clown lança un regard au cadavre fumant du policier. Dans son esprit dérangé, quelque chose de plus en plus claire se dessinait. Une nouvelle arme allait bientôt s’ajouter à son arsenal et il ne parlait pas de la bombe laissée dans son atelier…
Au loin, on commençait à entendre des sirènes d’auto-patrouille qui se rapprochaient de plus en plus. Des renforts surement. Au son, il semblait en avoir plusieurs, mais bon, ce n’était rien d’inhabituel pour une scène de crime à l’East End.


« - J’aurais été partant pour un deuxième acte, mais une pluie de balles risqueraient de gâcher l’effet comique de la scène… Quel dommage ! »

Pour lui, ce lieu de massacre n’était vraiment que pure divertissement, mais les armes à feu des policiers étaient toutes vraies. À moins que le jeune homme ne sache résister aux balles aussi bien qu’il joue avec le feu, la situation pouvait rapidement prendre un tournant dramatique. Mais le Joker n’était pas nerveux, même avait une centaine d’officiers à ses trousses, il ne tremblerait pas.

« - Tu m’as bien fait rire gamin, en échange, je peux t’aider à te planquer quelque part si tu veux. »

Joker gentil ? Mais non voyons, c’est qu’il n’avait pas fini de jouer avec le jeune homme. À ses côtés, un buisson brulait toujours à cause des tisons qui s’étaient envolés dans la brise. Le génie criminel sorti une cigarette de sa poche et l’alluma avec les brindilles enflammées. Il releva la tête et recracha doucement la fumée. Les sirènes s’approchaient rapidement.

« - C’est à toi de voir, peut-être préfères-tu faire rôtir encore quelques poulets ? De toute façon, je te paierai un verre après… »

Décidément, la journée promettait d’être intéressante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! »

Revenir en haut Aller en bas

(Joker& Skyler) - « Burn, baby, burn ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGENDS OF DARK KNIGHT :: gotham city :: East End-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit