AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Legends of dark knight
nous vous invitons à venir voter sur les
TOP-SITES
n'hésitez pas à remonter ce sujet
pour apporter un peu de sang neuf et de nouveaux fous.

Partagez|

Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

◮ naissance : 15/03/2012
◮ meurtres commis : 163
◮ avatar : Amanda Seyfried
◮ citation : Je suis la seule borgne dans ce royaume d’aveugle. Parce que moi j’admets que ce monde me rends dingue.

MessageSujet: Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal... Mer 28 Mar - 23:40

Owen Ҩ Sheeva
« Mets moi un flingue sur la tempe et décore les murs avec ma cervelle. »

Cela faisait une semaine, une petite semaine qu'elle était enfin libre. Une semaine qu'elle avait brisé la nuque de son psychiatre afin de s'enfuir d'Arkham. Elle profitait de chaque instants que cette liberté retrouvée lui procurait. 5 ans … elle avait été enfermée pendant 5 ans. Cinq longues années où son génie diabolique n'avait pas pu s'exprimer dans toute sa splendeur. Ceci dit, elle se faisait discrète, elle était assez intelligente pour se dire qu'à peine sortie, ce n'était pas le moment de faire une hécatombe dans tout Gotham, ce n'était pas le moment de poser sa signature pour que la police retrouve sa trace. Parce qu'il était hors de question qu'elle retourne dans sa cellule d'Arkham. Pourtant, l'idée de les narguer, ne lui déplaisait pas. Bien au contraire d'ailleurs. Sheeva aimait jouer la provocation... quelle chieuse ! Sheeva ou PsychoSheev, comme les médias aimaient l'appeler, avait bien compris qu'elle était toujours recherchée et c'était pour ça qu'elle ne s'était pas trouvée de logement fixe pour le moment, elle se contentait de crocheter les serrures de propriétaires absents pour profiter de leur lit et piller leur frigo. Elle changeait toujours de lieu dan Gotham pour éviter de se faire repérer. Sheev marchait tranquillement dans la rue, elle ne savait pas trop ce qu'elle allait faire de sa journée, elle n'avait jamais été du genre prévoyante. Elle vivait instant par instant alors que paradoxalement elle était capable de planifier des plans machiavélique sur du long terme quand elle pensait que ça en valait le coup. Tordue. Alors qu'elle marchait, elle aperçut un peu plus loin une voiture de police qui patrouillait. Mauvais timing. « Et merde... » Un grimace de dédain déforma son charmant minois tandis qu'elle se mit à zyeuter à gauche et à droite pour voir où elle pouvait se réfugier. Ni une, ni deux, elle se dirigea vers la ruelle la plus proche d'elle afin de s'y faufiler à pas de loup. Elle aperçut la patrouille s'arrêter, les deux policiers descendirent de la voiture, visiblement décider à poursuivre leur patrouille un peu à pieds. Pas de bol. Sheeva tourna la tête derrière elle, elle était dans une impasse, elle s'était piégée toute seule. Et nul doute que si les policiers se décidaient à fouiller l'impasse, alors ils la trouveraient et ils la reconnaitraient. Au bout d'une semaine, son visage devait encore être en circulation dans les avis de recherches. De son allure féline, elle s'enfonça un peu plus loin dans l'impasse. La jeune femme avait repérée une benne à ordure et s'était dit qu'elle pourrait se dissimuler derrière. Sheeva alla s'accroupir derrière la benne. Il n'y avait plus qu'à espérer que les policiers ne viennent pas par là. D'un autre coté … Sheeva ne put s'empêcher de se mordiller la lèvre inférieure avant de sourire. Son petit sourire à moitié malicieux et moitié malsain. Ce sourire étrange qui n'appartenait qu'à elle. Parce que,oui, d'un autre coté, si les deux policiers se dirigeaient vers elle, alors elle serait obligée de passer à l'action. Et autant dire que le sang risquait de couler. La jeune femme soupira, cela faisait quelques secondes qu'elle était accroupi et elle s'impatientait déjà. « Allez petite volaille... », murmura t-elle puis, elle tapa silencieusement dans ses mains comme pour les encourager à venir ou à partir. Elle reprit ses murmures, « Une poule sur un mur … qui picote du pain dur. ». Impossible d'analyser ce qui pouvait bien se passer dans cette tête, les liens qui pouvaient s'y faire. Un bruit, au bout de la ruelle la sortit de ses pensées. Les policiers ? Autre chose ? Quoi qu'il en soit, Sheeva était prête, elle se mis en mode d'attaque, telle une tigresse elle était prête à bondir. Et, comme toujours, elle n'avait peur de rien. Venez mes agneaux.

century sex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 24/03/2012
◮ meurtres commis : 64
◮ avatar : Rick Genest.
◮ citation : Si t'as la dalle, t'as qu'à bouffer un morceau d'ton pote.
◮ statut : Célib'.

MessageSujet: Re: Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal... Ven 30 Mar - 17:57



Owen renifla lentement, et grommela quelques mots. Ouais, comme un con, il avait emmené Rekhyt, ce soir. Sauf qu'il avait un genre de mauvais pressentiment, et que s'il arrivait quelque chose à son clébard préféré, il ne se le pardonnerait jamais. Ce chien, c'était un peu comme son salut. Le seul qui pouvait le comprendre dans cette putain de ville, et pire même, sur cette putain de planète. Il l'avait eu alors qu'il était encore chiot, il y avait maintenant cinq ans. Cinq années que Rek' le suivait fidèlement partout où il allait, ou presque. Il l'avait éduqué à sa manière, et apparemment, le rendu était pas mal du tout. La preuve, on lui demandait souvent s'il avait été maître chien avant de faire partie de la police d'intervention de Gotham. Mais non non. Tireur d'élite, simplement. Les gens étaient étonnés. Apparemment, il avait un don avec les animaux. Ah bon ? Tout ce qu'il voyait c'était un chien éduqué comme il en avait besoin. Ni plus ni moins. Le regard du tatoué ne quittait pas son berger allemand qui gambadait gaiment, quelques mètres devant lui. Il ne lui arriverait rien. Parce qu'il buterait le premier qui tenterait de lui faire du mal. Ce n'était pas plus compliqué que ça. Et quand il voulait, il savait tirer plus vite que son ombre, pas de souci. Mais pour le moment, tout se passait à merveille. Et Owen souriait même en voyant son compagnon préféré sautiller joyeusement en jappant, essayer d’attraper des objets de-ci de-là. Il l’éclatait. La vie était belle dans ce genre de moment. Même au milieu des ténèbres, il y avait moyen de trouver une once de lumière, un petit réconfort, minuscule mais qui prenait tout son sens à certains instants. Mais il arrivait que ces étincelles de joies s’éclipsent très vite. Rekhyt se tourna vers son maître, poussant quelques brefs aboiements. Puis il partit en courant. Surpris, le russe le suivit, avec un cri bref dans l’espoir de le faire revenir. Mais c’était trop tard, l’animal était lancé. La course poursuite s’engagea. Mais si le toutou voulait faire jouer son maître, c’était mal barré. Celui-ci flippait juste à mort qu’un couillon ait peur et flingue son clébard irremplaçable. Et pour cette raison, il accélérait sans relâche la cadence en le sifflant. Soudain, il le vit dépasser une patrouille de police sortie de voiture, et s’engager dans une petite impasse. Aussitôt, les flics sifflèrent le chien, interpellés. Owen grommela. Bon. Collègues, on va devoir s’entendre. « Hé ! » Au son de sa voix, les deux policiers se retournèrent. « Karev ! On était justement en patrouille, tu veux pas te joindre à nous ? » Le jeune homme se força à rire, plutôt sèchement néanmoins. « Si j’ai pris ma soirée c’pas pour bosser, vieux. J’vais juste chercher mon chien. » « Oh c’est ton clebs ? » « Ouais. Il a trouvé un truc l’autre fois, et il voulait me le montrer. » Ses collègues lui jetèrent un regard étrange. En réalité, Owen savait qu’à cet instant précis, Rek avait trouvé quelque chose. Mais il n’avait pas confiance en ces poulets corrompus par le bien pour aller y jeter un œil. Il préférait voir ce que c’était par lui-même. Savait-on jamais. Il savait également que les autres flippaient un peu quand il était dans les parages. Il avait des habitudes bizarres, c’était plutôt vrai. Et il en jouait pas mal pour se retrouver seul. Comme là. « Ok, bon ben je suppose que si y a un truc dans cette impasse tu nous le feras savoir. » Petit rire nerveux. « Ouais. » « Bon bah, à plus tard hein. » C’est ça, cassez-vous. Owen les regarda tourner les talons et s’en aller d’un air le plus décontracté possible, mais tout de même tendu. On aurait dit qu’ils avaient un balai dans le cul. Il faut dire qu’il n’avait pas été particulièrement agréable, ni chaleureux. ‘fin bon. Faut pas trop demander à un mec qui fait peur de la sorte. D’un air plus décontracté, le jeune homme s’engouffra dans la petite ruelle. « Rek ? » Il entendit un gémissement, et se tourna brusquement vers la source du bruit, inquiet. Il aperçut son chien, plaqué au sol, les oreilles couchées sur le crâne. « Qu’est-ce que tu as trouvé ? » Le regard de l’animal restait braqué dans la direction d’une grosse benne. Owen hésitait quant à son comportement. Apeuré ? Inquiet ? Aux aguets ? Lentement, il fit le tour de la benne. Et c’est là qu’il la vit. Qu’est-ce qu’elle foutait là bon dieu ? Elle se cachait ? Mais de quoi ? Elle n’allait tout de même pas avoir peur d’une simple patrouille de police, nan ? « Sheeva ? Qu’est-c’tu fous ici ? » Sous-entendu cachée derrière cette benne. Le reste, il s’en foutait un peu, elle faisait bien ce qu’elle voulait de sa vie. Il espérait simplement que l’idée ne lui était pas venue d’essayer de faire du mal à Rekhyt quand il était arrivé. Il n’avait pas vu de sang, mais il n’avait pas fait un état complet de son chien. Mais bon, après tout, peut-être qu’elle l’avait reconnu. Allons dont. De quoi pouvait-elle bien se cacher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 15/03/2012
◮ meurtres commis : 163
◮ avatar : Amanda Seyfried
◮ citation : Je suis la seule borgne dans ce royaume d’aveugle. Parce que moi j’admets que ce monde me rends dingue.

MessageSujet: Re: Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal... Sam 31 Mar - 21:59

Owen Ҩ Sheeva
« Mets moi un flingue sur la tempe et décore les murs avec ma cervelle. »


Sheeva, tapie derrière une benne à ordure, c'était presque pathétique. Ah elle semblait bien loin la folie psychotique. En temps normal, elle ne se serait pas dissimulée de la sorte, elle aura réfléchit à toute vitesse pour faire son coup du mieux possible. A la fois sanglant et machiavéliquement original. Patience Sheeva, le bon temps reviendra d'ici peu, ce n'était juste pas le moment de jouer avec la police. Jouer la prudence n'était pas son genre, mais là … il y avait bien trop d'enjeu. Et pourtant, elle les aurait bien zigouillé sur le champs, on aurait dit une junkie en manque de came, 5 ans d'enfermement avec juste le pauvre petit meurtre de son psychiatre … bon ok, d'autres patients d'Arkham y étaient passé aussi entre temps mais chut c'est un secret. C'est à ce moment là que la jeune femme entendit le bruit significatif de petites pattes sur le sol et cela la fit sortir de ses pensées macabres. De mieux en mieux.... Sheeva aperçu l'animal à 4 pattes … mais ce n'était n'importe quel chien qui faisait son apparition, ce chien fit naitre un sourire sur le visage de la jolie blonde. Parce que ce chien, elle le connaissait et si ce chien était là cela voulait dire que son maitre n'était pas loin. Sheeva entendit des voix au bout de l'impasse, nul doute qu'Owen avait du attirer ces amis de la police par là, pas vraiment l'idéal. Sheeva fit signe à Rekhyt en murmurant, « Allez va-t-en Rek, c'est pas le moment ! », rien à faire, le chien restait là et Sheeva secoua la tête, stupide bestiole. Pas de bol en plus, Rek ne la portait pas vraiment dans son cœur, il semblait se sentir bien mieux quand il était loin d'elle. Peut être qu'elle avait des sales ondes, oui ça devait surement être ça. La conversation se poursuivait au bout de la ruelle et Sheev s'impatientait. Elle n'allait pas rester derrière cette benne puante toute sa vie. Bla bla bla, allez messieurs circulez il n'y a rien à voir. Au bout d'un échange de quelques phrases, les deux policiers partirent, Sheeva jeta un rapide coup d'œil sur le coté de la benne, le temps de faire naitre un gloussement inquiet chez Rekhyt, le temps d'entrapercevoir la silhouette morbide d'Owen, le temps de voir que les policiers s'en allaient,« Picoti, picota, lève la queue et puis s'en va. » dit elle dans un murmure pour terminer sa comptine précedemment commencée. Sheeva poussa un soupir de soulagement, elle ne bougeait pas pour le moment. Des pas indiquaient que quelqu'un s'approchait d'elle, mais, du coup, elle savait bien que c'était son zombie préféré. Elle l'entendit demander à son chien ce qu'il avait trouvé ce qui lui arracha un nouveau sourire. « Sheeva ? Qu’est-c’tu fous ici ? », d'un geste leste, la jeune fille se redressa sur ses pieds, elle jeta un coup d'œil prudent vers le bout de l'impasse, histoire d'être sure que les policiers étaient bel et bien parti. Puis elle reporta son attention sur Owen en lui souriant, « T'as jamais vu personne se détendre derrière une benne ou quoi ? ». Elle ne s'attendait pas à ce que cette réponse ne la sauve d'autres questions, il était clair que ce n'était pas une vraie réponse d'ailleurs. Sheeva fit un pas prudent pour s'écarter de la benne, elle regarda de nouveau vers le bout de l'impasse et se re-retourna vers Owen paumes tournée vers le haut et les yeux levé vers le ciel comme si elle était touchée par la grâce d'un seigneur auquel elle ne croyait absolument pas, « Sauvée par la plus vivante des têtes de mort, c'est un miracle de Noël bien avant l'heure. ». Sheeva quitta sa pose et fit un pas vers Owen. Pour toute justification, la blondinette haussa les épaules, « Ma vie est un peu, un tout petit peu, compliquée », dit elle sans ajouter de détails. Elle n'était pas du genre à raconter sa vie et encore moins avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas depuis longtemps. Sheeva était de nature méfiante, elle avait une tendance à tout analyser et elle ne savait pas encore quel jeu pouvait bien jouer le zombie boy devant elle. L'air de rien, la jeune femme croisa les bras sur sa poitrine, « Et toi alors qu'est ce que tu fais dans le coin ? », non pas que ça l'intéressait spécialement, voire même pas du tout, mais tout prétexte était bon pour détourner la conversation. Bien qu'elle était parfaitement consciente que ça ne marchait pas comme ça avec Owen. Il était certainement bien moins manipulable que la plupart des gens qu'elle avait rencontré et, à ses dépends, c'était certainement ce qui le rendait un poil plus intéressant à ses yeux. Elle essayait juste de noyer le poisson.


century sex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal...

Revenir en haut Aller en bas

Owen & Sheeva ~ On se shooterait à la vitamine C si cela avait été illégal...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGENDS OF DARK KNIGHT :: gotham city :: East End-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit