AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Legends of dark knight
nous vous invitons à venir voter sur les
TOP-SITES
n'hésitez pas à remonter ce sujet
pour apporter un peu de sang neuf et de nouveaux fous.

Partagez|

stay gold, pony boy, stay gold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

◮ naissance : 05/04/2012
◮ meurtres commis : 39
◮ avatar : norman reedus
◮ statut : célibataire.

MessageSujet: stay gold, pony boy, stay gold Jeu 5 Avr - 22:40



Kirby Walsh

“ Real men hide their feelings. Why? because it's none of your fuckin' business!

you know i'm here

NOM Ҩ Walsh. PRÉNOMS Ҩ Kirby. Ça se prononce Keurbi et ouais, c'est le même nom que la petite boule rose de Nintendo. SURNOM(S) Ҩ le chelou. ÂGE Ҩ Trente trois ans. DATE DE NAISSANCE Ҩ 23 Novembre 1979. LIEU DE NAISSANCE Ҩ Waterford, en Irlande. CAPACITÉS Ҩ Sans être réellement une capacité, Kirby est schizophrène. Atteint d'une psychose hallucinatoire chronique, il entend des voix depuis son adolescence. Mais depuis ses vingt ans, il a également des visions. Toujours la même. Un homme, avec un chapeau qui assombrit son visage, surgit quelques fois, au grand désespoir de notre malade. Il dit s’appeler Madden. Ce Madden est un personnage totalement différent de Kirby. Pervers, sadique, violent, narcissique, vulgaire et j'en passe. Il arrive donc à Kirby de lui parler (d'un point de vue extérieur, il parle donc tout seul) ou même d'écouter ses conseils -qui ne sont jamais bon- Sa maladie dégénère à un tel stade que Kirby devient extrêmement violent et sociopathe, commet des crimes mais rejette toujours la faute sur Madden. Il ne sent donc jamais coupable puisque lorsqu'il passe à l'acte, il voit Madden agir. (alors que manifestement, c'est lui même) Il est parfaitement conscient de son problème et ne sait pas comment le résoudre. Cette maladie lui a ouvert un chemin tout naturel vers le crime. STATUT CIVILҨ forever alone. ACTIVITÉ(S) Ҩ larbin au service des autres criminels pour nettoyer derrière eux. (notons que si Madden apparait, son job prend généralement une tournure sanglante) CARACTÈRE Ҩ Discret ; bruyant et vulgaire il gueule sur tout le monde. Drôle ; humour basé sur le cul. Jaloux ; il s'en fout de toi et de tes coucheries. Dévoué ; il va certainement te trahir. Amicale ; fais gaffe quand même, ptit con. Un peu crétin ; sale con géniale. Alcoolique ; la même. Calme ; impulsif tu me cherches j'te bouffe. Franc ; quand ça l'arrange. Charmeur ; pervers un peu lourd. Parano ; tout le monde veut le buter.

(*)coucou je suis schizo ! caractère version madden, baby.
SECRET(S)Ҩ Il n'aime pas vraiment Madden (qu'il considère comme une réelle personne) mais il le laisse de plus en plus entrer dans sa vie, et l'influencer. Kirby a déjà donc violé une fille un soir et tuer deux mecs derrière un bar, avec une violence assez inouïe. Enfin, pour lui, c'est toujours Madden qui commet les crimes. Il sait aussi pas mal de choses sur les grands bandits de la ville, étant payer pour nettoyer derrière eux. (faire disparaître des corps, des voitures, des armes ou des témoins, menacer des gens pour qu'ils payent leurs dettes.)SIGNE(S) PARTICULIER(S)Ҩ Kirby a un tatouage sur le torse, plus précisément sur son pectoraux gauche, au dessus du cœur. Il est simplement écrit Madden. Sûrement un autre résultat assez étrange de sa maladie mentale. Il a aussi une cerne plus marqué à l’œil droit, conséquence d'un accident de voiture. GROUPE Ҩ the red circle.
if we exchanged the roles.

Il fume souvent pour se calmer après avoir tabassé quelqu’un, enfin quand Madden a tabassé quelqu’un, if you know what i mean. C’est grâce à Madden qu’il a réussi à se faire pour la première fois une nana à vingt ans, parce qu’avant, il était sacrément coincé du cul. Parfois, il déteste Madden, alors il se met à l’insulter dans la rue. Les gens ont peur… parce qu’ils voient un mec entrain de balancer des insultes dans le vent. Il n’a jamais fait de séjour dans un hôpital psychiatrique, contrairement à ce qu’on peut penser. Il sait être assez discret avec sa maladie quand il le faut. Il a déjà tué deux hommes derrière un bar, en les ruant de coups. Il s’est d’ailleurs fracturé quelques phalanges de sa main droite au passage. Pour lui, il s’est contenté d’assister à la scène, en spectateur, observant Madden faire le boulot. Il n’a pas de dédoublement de personnalité. Il se souvient parfaitement de ce que fait Madden, il le considère comme un « ami » un peu dingue. Il habite dans un appartement un peu crade et petit, au-dessus d’un bar Irlandais. Oui, parce qu’il adore son pays natal, il y a passé son enfance avant de venir à Gotham. Il a un chien, Scud, un bouldogue anglais, qu’il adore plus que tout. Il était très proche de sa mère, avant qu’elle ne meurt d’un cancer à ses vingt ans, depuis il est seul. Il déteste être traité comme un larbin, mais ravale sa fierté quand on lui donne des ordres, faut bien bouffer. Il a violé une jolie fille dans une ruelle, en sortant d’un bar un soir. Encore une fois, pour lui, il s’est contenté d’observer Madden faire son salopard. Parfois, il s’en veut de ne rien faire pour arrêter Madden, mais très vite cette once de culpabilité disparaît et il admet que ça ne le dérange pas plus que ça, le comportement pervers et violent de son ami. Kirby est donc quelqu'un d'assez mauvais, dans le fond. Madden n'est qu'une représentation de ses pulsions et ses envies les plus sombres. Quand il laisse Madden faire, Kirby est un autre homme. Il peut casser la gueule de n’importe qui avec une violence extrême et aimer ça. Il ne supporte pas les gosses, par contre. Il n’a pas vraiment confiance en la gente féminine ou en l’amour. Mais il est déjà tombé amoureux une fois. Il est quelqu’un de sexué. Il est plutôt en forme pour un trentenaire et ne peut pas rester dans un état végétatif. Il a besoin de sexe. Kirby est quelqu’un d’assez gourmand, il ne refuse jamais un paquet de chips. Il est plutôt sans gêne et s’en fout un peu du regard des autres. D’une nature très calme, s'il pète un plomb, il vaut mieux fuir, Madden ne doit pas être bien loin. Si on lui demande à qui il parle, lorsqu’il s’adresse à son pote imaginaire, il esquive la question parce que de toute évidence, il n’assume pas réellement son état. Kirby est plutôt amicale, enfin, il l’est surtout avec un verre dans la main et plusieurs dans le nez. Même si on peut le considérer comme chelou, parce qu’en plein milieu d’une fête, il propose une bière à un mec qui n’existe que pour lui, ce côté un peu barge est souvent apprécié. Il boit souvent et adore plus que tout la bière irlandaise. Il utilise parfois des expressions irlandaises que seul lui peut capter, ça le fait rire. Il a d’ailleurs un terrible accent de son pays natal et ne cherche pas à le corriger. Son humour est basé sur le sarcasme alors que celui de Madden est basé sur le cul. Plus il vieillit, plus sa maladie s’accentue. Si Madden n’apparaissait que quelques minutes par mois il y a dix ans, actuellement, il est presque constamment sur le dos de notre pauvre Kirby. Il peut le chasser mais n’en a parfois pas vraiment envie. Il ne répète jamais un secret. Son boulot exige d’être discret sur certaines choses. Au début de sa vie criminelle, lorsqu’on lui a demandé de faire disparaitre une voiture qui a servis pour un braquage, il a oublié un magasine à son nom à l’intérieur. Les flics l’ont interrogé mais il ne balance jamais ses patrons ou ses amis. Il est plutôt connu dans le milieu, comme étant un bon nettoyeur. Il n’a pas encore eu à se débarrasser de témoins gênants mais il sait que ça arrivera bien un jour. Pour l’instant, il se contente de cadavre, d’armes et d’autres choses matérielles. Il est assez vulgaire et adore utiliser le mot « putain ! »
the story of my life.




« Tu sais que t’étais bizarre hier soir … Moins sympa que d’habitude mais bon, t’as enfin franchis le cap. Je me demandais sérieusement si t’allais me baiser un jour. » Je tournais la tête, histoire de la regarder, derrière moi. Elle fumait avec un sourire satisfait sur le visage, allongée sur le lit à moitié à poil. Et moi, je fumais aussi. Je vous raconte pas l’état de ma minuscule chambre. Un vrai aquarium. Celui qui osait entrer, ressortait obligatoirement avec un bon vieux cancer des poumons. Après tout, une clope après le sexe, c’était ce qu’il y avait de mieux. Je présumais. Oui, parce que voilà. Cette fille là, aussi subtile qu’un acteur américain dans un film d’amour, avait fait de moi un homme. Un vrai de vrai. Je lui renvoyais son sourire, la cigarette se nichant au coin de mes lèvres. Je ne voyais pas trop de quoi elle parlait. J’avais été moi-même hier soir. Complétement. Enfin. Je devais avouer que j’avais eu du mal, en rentrant du restaurant avec elle. On sortait ensemble depuis un mois et à part quelques roulages de galoche bien baveux, je ne l’avais jamais touché. Mes potes me traitaient d’eunuque, d’homosexuel mais je n’avais juste aucun désir sexuel pour elle, même si je l’appréciais et que je la trouvais aussi chaude qu’une banane flambée. Et j’essayais pourtant. Je savais pas. Peut-être que j’avais un genre de blocage à cause du décès de ma mère ? Même à vingt ans, j’étais dévasté par sa disparition et je ressentais continuellement ce vide en moi. J’habitais dans un petit appartement miteux, essayant de continuer la faculté, même si je savais que je n’avais pas grande chance d’avoir un bon diplôme. Après tout, j’étais toujours assez limite, niveau scolaire. Et même en vivant seul, j’avais toujours été très dépendant de ma génitrice. De savoir qu’elle n’était plus là, six mois après, je ne réalisais pas vraiment. Quand j’avais franchis la porte, donc, accompagné par la belle Julia, je stressais à mort. Mais vraiment. Je devais franchir le cap. Parce que maintenant, je devais faire ma vie, me marier, faire des gosses et vivre heureux. Après quelques préliminaires, quelques baisers, mon cœur battait à la chamade, alors qu’elle s’éloignait vers la salle de bain. J’observais la porte se refermer depuis le canapé où j’étais assis, en tapotant frénétiquement mon doigt sur ma cuisse. Je n’étais pas fou amoureux. Tout ce que je voulais, c’était me barrer par la fenêtre et m’exiler en Alaska.

M’allumer une clope ? Ça n’allait même pas me calmer. « Alors, p’tit con, on flippe comme une pucelle? Tu veux que je t’aide à la lever, ta jolie petite queue ? » Sa voix retentissait et aussitôt, je me retournais. Il était là, juste derrière le divan, caché depuis le début. « Putain, Madden, qu’est-ce que tu fous là ? » J’avais parlé un peu trop fort alors je vérifiais, d’un regard rapide, que la porte était toujours bien fermée et que l’eau s’écoulait encore. Il ricanait et sautait par-dessus le canapé, histoire de s’asseoir à côté de moi. Bon, c’était pas que j’aimais pas quand il jouait les cascadeurs mais je détestais quand il squattait chez moi ou pire, quand il apparaissait dans des moments… comme celui-ci. Je n’étais pas bien, je stressais et ma libido était absente. Alors qu’elle se devait d’être là, la bougresse. Voilà, il ricanait encore, il se foutait de ma gueule ouvertement. « Mec, qu’est-ce qu’attends là, comme une tantouze ? J’te signale que t’as une femme à poil, sous la douche, là-bas ! Bouge ton cul ! » Il me montrait la porte avec son doigt, comme si j’étais trop débile pour ne pas la voir. Je n’étais pas à l’aise. J’avais peur que ma copine l’entende – vu qu’il gueulait comme un malpropre - alors à chaque fois qu’il ouvrait sa bouche, je lui faisais signe de baisser le ton avec ma main et un « Ssshut » à peine chuchoté. Je regardais la porte et j’écoutais le bruit de l’eau. « Je sais pas… J’en ai pas vraiment envie. » Il soupirait et se levait, les mains dans les poches. « T’es désespérant comme type. Faut tout faire soi-même ici, chiotte. » Il se mit à marcher vers la salle de bain, alors que je restais sur le canapé, impassible mais assez intrigué par le comportement de mon ami. Je le voyais posé sa main sur la porte et la pousser doucement, pour ne pas se faire repérer par Julia. Il me souriait. Et il entrait dans la pièce, me laissant seul avec moi-même.

« Kirby ? T’es dans la lune ou quoi ? Je rentre chez moi. » Elle s’était rhabillé en un rien de temps et elle déposait ses douces lèvres sur les miennes. « Je t’appelle. » Je n’avais pas l’attention de la rappeler en fait. Plutôt rompre avec elle. Et je me retrouvais à nouveau seul, en caleçon, sur mon lit. Madden m’avait aidé, je devais le reconnaître. Enfin, j’aurais préféré qu’il ne reste pas regarder comme il l’avait fait. D’ailleurs, après ça, il était repartit. Je me demande toujours où il vit, ce plouc obsédé.



J’avalais une énième gorgée de bière, dans ce bar que je fréquentais de plus en plus souvent. J’avais des raisons de boire, de toute manière. Ma vie n’était pas si agréable que ça. Enfin, ça allait encore ces temps-ci. Mon nouveau job me faisait vivre et c’était quand même mieux que de travailler dans un fast-food pour payer mes études. Vingt-cinq piges et je commençais à devenir assez connu dans le secteur du crime. J’étais pas vraiment un serial killer, mais je m’occupais de nettoyer les scènes de crimes, de noyer ou brûler les indices, enfin, des trucs sympathiques dans ce genre-là. Alors forcément, j’étais assez demandé, surtout à Gotham. Bon, je n’avais pas de site sur internet ou de bureau en ville, ça marchait au bouche-à-oreille. Et de toute manière, j’avais souvent le même genre de patron. Je levais mon verre en direction du barman, aussi Irlandais que moi. « Erin go Bragh ! » Il m’adressait un sourire avant de copier mon geste et mes paroles, trinquant gaiement avec moi. On riait, on blaguait, le tout dans notre langue maternelle. Et apparemment, ça énervait les bons vieux américains qui buvaient au comptoir à côté de moi. Comment je pouvais le savoir ? Je les regardais, du coin de l’œil, montrer leurs crocs et je les entendais soupirer. C’est sûr que deux Irish qui festoient, ça décolle du boyau. « Hé, les lutins verts, vous pouvez pas parler anglais, putain ? » Ah bah voilà. Vu que je m’attendais à ce commentaire, je me mis à rire, alors que le barman n’était plus vraiment amusé. Légèrement bourré, je lui adressais une petite tape dans le dos, à ce compatriote américain. « Allez, mec, fais pas ton raciste. T’es dans un bar irlandais, fallait pas t’attendre à sentir autre chose que de la sueur irlandaise. On est là pour décompresser ! » Et apparemment, lui, il était là pour chercher la merde. Parce qu’aussitôt ma phrase terminée, il me chopait le bras, avant de le tordre à moitié et m’écraser la tête sur le comptoir. En me traitant de « Sale tarlouze de leprechaune, je vais te défoncer, connard. » J’avais mal. Mais en même temps, je n’avais pas pu m’empêcher de rire. Ils étaient drôles ces cow-boys de Gotham. Aplati comme une crêpe contre le bois du comptoir, je n’étais pas en position de force. « Oh doucement, chérie, attends un peu. Je préfère qu’on apprenne à se connaître avant d’aller plus loin. Ça te dit un rendez-vous ? » Je me trouvais drôle parfois. Et mon pote le barman, il gardait toujours un fusil à pompe au cas où. C’était pratique. L’impulsif Mister Amérique me lâchait, n’ayant pas envie de se faire exploser la tronche à la carabine et le gentil groupe de gentils hommes sortaient du bar. Moi, je retournais m’asseoir tranquillement, en sirotant ma bière. Des loubards comme ça, j’en fréquentais tous les jours. Alors j’avais l’habitude. « Vingt dollars qu’ils m’attendent à la sortie. »

Et vingt dollars de gagnés. Une heure après. Dans la ruelle derrière le bar, la ruelle que j’empruntais pour retourner chez moi. Ils étaient trop prévisibles ces mecs. Ils allaient me sortir un tiens, revoilà notre tantouze de lutin vert. Sûrement. « Tiens, revoilà notre gonzesse de lutin vert des bois. » Oh, j’avais deviné juste, à quelques mots près. Enfin, je n’étais pas trop affolé. J’avais même les mains dans les poches et une clope au bec. J’avais juste un peu froid. Parce que j’avais qu’un pull assez léger et un pantalon troué. Et putain, il faisait moins trois. Mais je n’avais pas envie de me battre. Je n’étais pas d’humeur. Alors je m’avançais, doucement et calmement. « Les mecs, vous êtes mignons mais j’préfère rentrer chez moi me pieuter. » Et de toute évidence, eux, ils ne voulaient pas rentrer chez eux. C’est avec un coup de poing en pleine face que l’un des deux me le fit comprendre. Ok, donc j’étais à terre, le nez en sang et j’avais foutrement mal. J'avais même craché ma cigarette. « Me dis pas que tu vas les laisser faire putain, Kirby. » Et merde. Madden était là, marchant derrière moi. « Tu veux que je t’aide à te relever, Kirbilina ? » Maintenant, il était accroupi, à mes côtés. Je n’étais pas vraiment d’humeur à voir sa sale tronche. J’essuyais le sang qui coulait de mes narines, parce qu’avaler du sang, c’était pas cool. « Casse-toi Madden, c’est pas le moment. » Je levais les yeux vers les deux mecs, qui semblaient légèrement étonné. « Putain, tu parles à qui là ? » J’avais le besoin de rétorquer quelque chose de très intelligent. « A ton cul, ma petite poule des champs. » Les mots de Madden me firent sourire. Mais cette fois, les américains semblaient l’avoir écouter, contrairement à ces dernières paroles. Ils me regardaient, en me lançant des couteaux. Pourtant, c'est contre mon ami qu'ils devraient être en colère. Je ne comprenais plus vraiment. Enfin bref. Ils crachaient leurs menaces. Et moi, j’avais décidé de leurs botter le cul. Avec Madden comme allié.

« J’ai besoin d’une clope. » Je sortais mon paquet de cigarettes, blanc, que je repeignais sans trop faire attention d’un rouge vif en le touchant. Mes mains n’avaient plus vraiment leur couleur naturelle. « Et d’aller à l’hosto. » Disait Madden en pointant du doigt mon autre main, la droite. C’est vrai que je ressentais une douleur. Mais j’avais un autre sentiment. L’adrénaline était là. Toujours là. Je me sentais agréablement bien. Satisfait. Je pivotais sur mes talons, histoire d’admirer mon œuvre. Deux corps. Couvert de sang. Et Madden ne pouvait pas s’empêcher de commenter. « Ils sont plus beaux comme ça, j’trouve. Tout ce rouge, ça à côté œuvre d'art, mec. » Je tirais une fois dans mon bâton de nicotine avant d’expirer la fumée par le nez. « Ils sont… » Une pause. Un silence. « Foutrement morts. Ouais. Bon, on s'tire mec ? » Et c’est sur ces derniers mots de mon pote que nous retournions chez moi, fêter mon premier meurtre avec de la bière. L’hôpital pouvait bien attendre et ma main fracassée aussi.

Kirby a écrit:
Ça fait huit ans depuis cette douce soirée en compagnie de ces messieurs. J’ai pas changé de métier. Pour faire quoi d’autre, de toute manière ? On me dit trop « chelou » ou trop con pour essayer de bosser dans un autre milieu. Si tu l’as pas remarqué, j’ai un problème. Mental. Enfin, tu vois. Madden, je me suis vite rendu compte que personne ne le voyait mis à part moi. Quand il me parle, personne ne l’entend, sauf moi. Enfin, c’est bizarre. Parfois, les gens croient que c’est moi qui tabasse ou qui insulte. Moi, je ne fais que regarder Madden faire ce qu’il veut. Il me libère ce type. Il m’a libéré quand ma mère est morte. A chaque fois qu’il est là, je peux me lâcher. Je me rends compte, parfois, que c’est moi qui suis violent, sociopathe. Ou peut-être que ce n’est pas moi. Madden, c’est un fragment de mon esprit ? Non. Il est putain de réel. Quand j’ai besoin de lui, il apparait et me sort de situations délicates. Il fait ce que jamais je ne pourrais faire. Et pourtant, c’est moi qui me retrouve blessé, qui prend mon pied avec les filles ou qui me retrouve avec du sang sur les mains. Une fois je l'adore, une autre fois je le hais. Peu importe. De toute manière, il est là et sera toujours là.



you give love a bad name

PSEUDO/PRENOM Ҩ Kirby / Master (a) CONNEXION Ҩ 6/7. aussi souvent que possible ! OU AS-DÉCOUVERT LE FORUM Ҩ En cherchant dans les partenariats d'un forum, il me semble. CODE DU RÈGLEMENT Ҩ validée par lennon UNE SUGGESTION ? UN AVIS ?Ҩ Nop, tout est nickel pour moi, les enfants. Beau design, bon contexte (Batman ftw !) UN DERNIER MOT Ҩ COUCOU 8D.
Code:
[size=11][b]NORMAN REEDUS[/b] ☞ [i]kirby walsh[/i][/size]



Dernière édition par Kirby Walsh le Dim 8 Avr - 14:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 07/03/2012
◮ meurtres commis : 49
◮ avatar : saoirse ronan
◮ statut : célibataire

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 1:35

Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 04/03/2012
◮ meurtres commis : 123
◮ avatar : Matthew McNulty
◮ citation : l'horreur est humaine, clinique et banale.
◮ statut : célibataire.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 1:48

801 je t'aime d'avance, surtout avec Norman en avatar. Ta fiche promet, j'ai hâte de la lire. ♥️ Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 15/03/2012
◮ meurtres commis : 163
◮ avatar : Amanda Seyfried
◮ citation : Je suis la seule borgne dans ce royaume d’aveugle. Parce que moi j’admets que ce monde me rends dingue.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 1:59

OMFG Normaaaan 56 Toi je t'adore d'avance parce que Norman c'est un dieu *-* ( je voulais faire un scénar avec lui pour te dire *-*). En plus ton personnage promet d'être intéressant ... Bref j’arrête mon élan groupiesque xD

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche 27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 02/03/2012
◮ meurtres commis : 222
◮ avatar : Heath Ledger
◮ citation : « Why so serious ? »
◮ statut : Harley ? ... Maybe.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 3:49

Bienvenue ! Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 22/03/2012
◮ meurtres commis : 162
◮ avatar : Claire Holt
◮ statut : Célibataire

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 6:22

Bienv'nue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 02/03/2012
◮ meurtres commis : 246
◮ avatar : britanny Murphy
◮ citation : “I want a lawyer! I want a doctor! I want a cheese sandwich!”
◮ statut : Joker please?

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 7:35

Bienvenue parmis nous!
Bonne chance pour ta fiche - qui promet d'être bien intéressante ♥ (Et puis ton pseudo! *bave*)

_________________
Bang Bang. It’s happened to me, it’s probably happened to you, and if it hasn’t happened yet, rest assured some day it will. At some point you will meet that one special person who will put their fist through your heart. Forgive the glory allusion, but if you’ve ever been in mad love, you know what I’m talking about.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
lee ☞ If You're Just An evil bitch then Get Over It

◮ naissance : 11/05/2010
◮ meurtres commis : 631
◮ avatar : ninasexydobrev
◮ citation : le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l'iris et qui éclate quand on la touche.
◮ statut : je l'aime encore mais je ne sais pas si je suis prête à lui pardonner.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 9:08

welcome (a) Kirby comme le petit bonhomme rose 299
ggo luck pour ta fiche. si tu as des questions, n'hésite pas.

_________________

    « j'aurais tellement aimé ne pas te connaître, ne pas te rencontrer, ne pas te remarquer. tout aurait été plus simple. ce désir que tu me procures lorsque nos chemins se croisent, ne serait pas aussi douloureux. cette perte totale de raison lorsqu'il s'agit de toi ne serait pas aussi terrifiante. cet amour que tu provoques en moi ne serait pas aussi dévastateur. je t'aime, à tort, mais je t'aime malgré tout. et cet amour ne cesse de s'amplifier. je t'aime, et c'est bien la pire de mes souffrances. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 05/04/2012
◮ meurtres commis : 39
◮ avatar : norman reedus
◮ statut : célibataire.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 16:38

    wouuh, quel accueil ! (a)
    merci à tous, vous êtes tous adorables ! 12

    Et contente de voir que Norman est apprécié et désiré 8D. (en même temps, c'est normal, mouhahaha (a))
    sheeva > SI TU VEUX ON PEUT FAIRE DES TRUCS PAS TRÈS CATHOLIQUE DANS LES BOIS ! /out/

    je vous aime déjà tous et je veux des liens avec tout le monde. nonmaisoh. (je vais prostitué Kirby, je le sens. 8'D)

    bon, j'me tais et j'termine ma fiche. 809



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 04/03/2012
◮ meurtres commis : 123
◮ avatar : Matthew McNulty
◮ citation : l'horreur est humaine, clinique et banale.
◮ statut : célibataire.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 18:55

Kirby Walsh a écrit:
    (je vais prostitué Kirby, je le sens. 8'D)





C'est pas moi que ça dérangerait. 801
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 15/03/2012
◮ meurtres commis : 163
◮ avatar : Amanda Seyfried
◮ citation : Je suis la seule borgne dans ce royaume d’aveugle. Parce que moi j’admets que ce monde me rends dingue.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 19:54

Kirby Walsh a écrit:

    sheeva > SI TU VEUX ON PEUT FAIRE DES TRUCS PAS TRÈS CATHOLIQUE DANS LES BOIS ! /out/




Où tu veux quand tu veux sweety 18 dans les bois, dans les galets, dans de la guimauve toute rose ou toute autre surface 12 ... *ok je sors et je vais loin, très loin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
lee ☞ If You're Just An evil bitch then Get Over It

◮ naissance : 11/05/2010
◮ meurtres commis : 631
◮ avatar : ninasexydobrev
◮ citation : le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l'iris et qui éclate quand on la touche.
◮ statut : je l'aime encore mais je ne sais pas si je suis prête à lui pardonner.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 22:39

je surkiffe ton perso. j'ai totalement adoré lire ta fiche, j'étais à fond dedans. bon, je n'ai pas d'autres choix que de te valider.
bon jeu dans les sinistres rues de Gotham.

_________________

    « j'aurais tellement aimé ne pas te connaître, ne pas te rencontrer, ne pas te remarquer. tout aurait été plus simple. ce désir que tu me procures lorsque nos chemins se croisent, ne serait pas aussi douloureux. cette perte totale de raison lorsqu'il s'agit de toi ne serait pas aussi terrifiante. cet amour que tu provoques en moi ne serait pas aussi dévastateur. je t'aime, à tort, mais je t'aime malgré tout. et cet amour ne cesse de s'amplifier. je t'aime, et c'est bien la pire de mes souffrances. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◮ naissance : 05/04/2012
◮ meurtres commis : 39
◮ avatar : norman reedus
◮ statut : célibataire.

MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold Ven 6 Avr - 22:45

    merci beaucoup (a) *___*

    Sheeva > Quand tu veux ma poule. (a)
    Dimitri > Quand tu veux, mon poulet.
    300

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: stay gold, pony boy, stay gold

Revenir en haut Aller en bas

stay gold, pony boy, stay gold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGENDS OF DARK KNIGHT :: que l'aventure commence... :: Return to nature :: bienvenue à Gotham-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com